L’Lion qu’attrape ess’pile

[ 59 ]

L’LION QU’ATTRAPE ESS’PILE.

(Le Lion abattu par l’Homme.)

On moustrét sû n’caricature,
In joû sû l’foère poû deux gros soûs,
In Lion quattrapét s’doublure,
Pa in homme qui l’ténét pa d’zous !

[ 60 ]

Les geins drouvrint dés ouyes, l’auche comme des pôrtes dé grégne,
In Lion vint du coup, leu dit : « O biesses è geins !
« L’barbouyeu, vô fout tertous d’dain !
« In vô moustrant ça su s’n’enségne :
« Eiét d’vire ça nia d’quoè iesse anoyieu !
« D’sét qué c’n’est né du pid qui s’mouche !
« Nia del raisô qu’no s’rint au d’zeû,
« Si nô plint nô chiervi dé n’brouche.

MORALE :

F’iét vo portrai vous même d’vo tiesse ou bin d’vo pia,
Pont dimbarras ! sûre qui s’ra toudi bia !
L’l’iét vous jugi pa l’z’autes, pou vo donné du linche,
P’tette qué deux toés diront du maû !
Vo s’rét m’wai eiét plain d’défauts !
Mai l’liét lés dire : in joû, vos aurét vo n’ervinche !